Vous êtes ici : AccueilL'associationL'historique

Historique de CRIC association

historiqueLe 23 avril 1948, à l’instigation de Roger BLOCH, le Docteur Fernand POUDOU, alors médecin chef de Sud-Aviation, rencontre le Professeur Pierre BILLIERES, fils de l’ancien maire de Toulouse, Etienne BILLIERES.

Ils décident de fonder une Association dont le but est de créer un Centre de Rééducation Professionnelle pour Invalides Civils.

En effet, à cette époque, les « Invalides Civils », éloignés ou éliminés à priori des activités socio-économiques par la maladie ou l’accident, parce qu’ils n’avaient pas été atteints d’invalidité à l’occasion de la guerre ou de leur travail, ne pouvaient bénéficier des actions de réinsertion professionnelle alors en place.

Avec le concours de la C.R.A.M. (Caisse Régionale d’Assurance Maladie dirigée par Paul DESCOURS), de la Préfecture de Toulouse, du Conseil Général de la Haute-Garonne, de la Ville de Toulouse, de l’Education Nationale, du Ministère du Travail et du Ministère de la Santé, le Centre de Rééducation des Invalides Civils ouvre ses portes le 3 mai 1949 au Cours Dillon, puis en 1955 place de la Croix de Pierre à TOULOUSE.

Après plusieurs contrôles techniques successifs des services déconcentrés de l’Etat, C.R.I.C. Association est définitivement agréée en 1961 par le Ministère de la Santé et du travail.

Dès les premières années de son existence, l’Association souhaite compléter efficacement l’action de rééducation et crée en 1952 un Centre d’Aide par le Travail des Invalides Civils (CATIC) qui, pour des raisons d’organisation pratique, sera installé au 1. Place d’Arzac, 15 ans plus tard.

C.R.I.C. Association, contribue ensuite à la définition et à l’élaboration des principes de l’action de Pré orientation contenue dans la loi du 30 juin 1975. C.R.I.C. Association, concrétise cette démarche par la création du premier Centre de Pré orientation installé au 7 rue de Rimont à Toulouse, le 26 avril 1989.

Poursuivant son engagement auprès des publics en difficulté, l’Association C.R.I.C. rachète le 09 novembre 1989 le Centre « Pic du Midi » et le Centre « Les Pyrénées » à Jurançon, près de Pau.

En janvier 1998 ces centres des Pyrénées Atlantiques se regroupent sous le sigle C.R.I.C Pyrénées et développent leur activité sur deux sites.

CRIC Association s’inscrit, grâce aux reformes successives, dans différents dispositifs qui agissent pour favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la société. Création des dispositifs de lutte contre l’illettrisme, de lutte contre la fracture numérique, du dispositif de pré orientation spécialisé pour les personnes atteintes de problèmes psychologiques, de dispositifs d’accompagnement à l’emploi protégé…

En 2002 est créée la base des formations tertiaires sur le site de BASSO CAMBO à Toulouse. Sous l’appellation Base Tertiaire et Services elle est transférée dans de nouveaux locaux Rue Louis Courtois de Viçose depuis le 16 Août 2011.

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, dernière évolution législative en date à l’égard des personnes handicapées, traduit une véritable rupture avec les reformes antérieures successives.

Le problème reste entier pour les travailleurs handicapés à efficience réduite pour lesquels en dehors d’un mode d’accompagnement et d’une mise en situation très spécifiques n’ont, que très peu de chance voire aucune d’accéder à une activité professionnelle.

C’est précisément pour cela que le Conseil d’Administration de C.R.I.C. Association, prend l’option en 2008, tout en restant dans son cœur de métier, d’un positionnement stratégique en qualité d’employeur, au-delà des missions initiales de formateur.  CRIC Association décide en 2008 de la création de différentes Entreprises Adaptées employant au minimum 80% de personnes handicapées dans leur effectif de production.

En 2008 une Entreprise Adaptée viticole et arboricole voit le jour à Jurançon. Elle prendra le nom de SANTA FE du nom de l’ancienne bergerie sur les 23 hectares de la propriété.

Suit la création de CRIC Appareillage en 2010 dont l’activité consiste en la fabrication d’orthèses prothèses en grand appareillage et à proposer des services en Mobilité.

Enfin en septembre 2011 sur le site de l’Oncopole de Toulouse, Cric Association ouvre les portes de Fluvia Hôtel Résidence du Cancéropôle, un complexe hôtelier de 160 appartements ouvert à tous et à l’accueil des malades du cancer et leur famille.  

A ce jour, après 63 années de fonctionnement, C.R.I.C. Association a participé à l’action de réinsertion sociale et professionnelle de plus de 23 000 personnes que la maladie ou l’accident de vie avait éloignées de la vie sociale.